9 – Maître de soi

La maîtrise de soi est, à mon avis, un grand art. Un art que l’on peaufine au fil du temps grâce aux expériences de la vie, aux prises de conscience personnelles et à un travail d’introspection progressif et régulier.

« Aucune maîtrise ne s’acquiert sans pratique. » – Annie Marquier

À la base, l’humain est un être émotif qui se laisse facilement influencer par ses sentiments. Il y a ceux qui développent cette capacité à garder leur sang-froid et à réguler leurs émotions devant des situations tendues ou agressantes, et ce, sans faire de dommage autour d’eux. Ces gens qui démontrent une bonne maîtrise de soi, y arrivent généralement, par de courtes périodes de réflexion, au lieu de se laisser envahir par l’impulsivité et les émotions négatives.

De l’autre côté, ont retrouvent ceux qui parviennent difficilement à posséder cette maîtrise de soi lorsqu’ils font face à une période de stress, vivent de la pression ou subissent des comportements hostiles de la part de leur entourage. Ceux-ci, réagissent la plupart du temps sous le coup de l’impulsivité, déclenchant ainsi des comportements empreint d’impatience ou de manifestations colériques pouvant même mener à la violence. Dans ce cas, les dégâts peuvent être importants et avoir un impact négatif sur leur environnement social, professionnel ou intime.

Pour ma part, mon habileté de maîtrise de soi a été très variable au cours des années, selon les différentes périodes de ma vie, les expériences qui se sont présentées à moi, mon niveau de sensibilité, ou encore, mon stade d’évolution personnel. Tous ces facteurs ont eu, et ont encore, une influence sur ma capacité de maîtriser mes émotions, mon impulsivité et, par conséquent, les choix qui s’en suivent. Étant de nature impulsive, j’avoue que ma spontanéité m’a parfois mise dans des situations gênantes et délicates, où j’aurais préféré avoir tourné ma langue sept fois avant de parler ou d’agir. Mais bon, l’important c’est d’en être consciente aujourd’hui et de faire en sorte de trouver d’autres avenues pour réagir lors de futures interactions.

Les situations dans lesquelles je ressens de l’injustice, du jugement, du contrôle ou un manque de loyauté de la part des gens que je considère importants dans ma vie, me rendent particulièrement fébrile et à fleur de peau. D’ailleurs, je peux affirmer que la vie m’a mise au défi à plusieurs reprises, afin de tester l’évolution de mes capacités de maîtrise de soi au fil des années. Heureusement, j’ai bel et bien évolué, et surtout acquise cette habileté d’introspection que j’applique de plus en plus au quotidien. Certes, je demeure une personne spontanée et directe, et je prends parfois des décisions trop hâtives. Cependant, maintenant lorsqu’une situation me préoccupe ou me stresse, j’arrive à garder mon calme et faire preuve de patience pour mieux gérer mes émotions, mes paroles et mes gestes, et ainsi, éviter de nuire à la relation avec les gens impliqués.

« Le fait que je ne réplique pas ne veut pas dire que je suis faible. Je suis seulement assez mature pour comprendre que la colère ne règle rien. » – Sam Yâ

Bref, développer ses aptitudes de maîtrise de soi nous permet, non seulement de mieux gérer les situations imprévues, de favoriser nos interactions avec les autres, mais aussi d’améliorer nos rapports avec nos propres émotions.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s