3 – Attentionnée

En règle générale, je crois que l’attention que j’accorde à une personne commence souvent par l’intérêt que je lui porte. Que ce soit pour prendre des nouvelles, rendre service à un voisin, visiter mes parents régulièrement, faire un compliment à une collègue ou à un inconnu, exprimer un sentiment chaleureux à ma fille ou un amoureux (quand j’en ai un… 😉 ), encourager une amie dans ses passions et ses projets ou encore soutenir une personne qui m’est chère dans un moment difficile, toutes ces démonstrations d’attention témoignent ma sensibilité et mon affection envers les gens qui m’entourent.

Bien entendu, ces marques d’attention varient selon le lien qui existe entre moi et la personne concernée, et sont toujours posées dans l’intention de faire plaisir. Cependant, même si je sais que ces belles actions doivent être posées sans avoir d’attentes réciproque, il fût un temps où j’avais justement beaucoup trop d’attentes de mon entourage et particulièrement de mes amis(es). Cette façon de voir les choses provoquait beaucoup de déceptions et de tristesse, et parfois même des émotions négatives. Je crois aussi que certaines amitiés ont été affectées par la présence d’attentes, souvent prises pour acquis, qu’il pouvait y avoir d’une part et d’autre. Heureusement, j’ai pris conscience que c’était beaucoup plus gratifiant d’être pleine d’attention envers les autres que d’en recevoir. J’ai appris à lâcher prise et à me détacher de ces attentes qui n’ont pas lieu d’être. Cependant, je demeure un être humain sensible et imparfait, donc il m’arrive encore d’avoir des rechutes émotionnelles et des remises en question. Ce que je considère tout à fait normal. L’important, c’est d’en être consciente.

Puisque l’humain évolue sans cesse, nos intérêts, nos aspirations et nos priorités sont appelés à changer, ce qui a une incidence sur notre entourage au fil des années. Cela dit, j’ai appris à reconnaître les signes et les messages que la vie m’envoie. Lorsque je ne ressens plus l’intérêt réciproque des autres à mon égard, je ne force plus pour les retenir. J’essaie plutôt de trouver la force et maturité émotionnelle pour accepter le changement. J’avoue que ce n’est pas toujours facile, mais j’y arrive en prenais le temps nécessaire pour vivre mon deuil et garder en mémoire les beaux souvenirs reliés à ces personnes.

Enfin, je termine avec cette magnifique citation de Brian Tracy qui me rappelle qu’« il faut donner sans se souvenir et recevoir sans oublier ».


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s