2 – Persévérante

Devenir persévérant, ça s’apprend! C’est un exercice continu qui a son lot de hauts et de bas, de succès et de revers, soit en vitesse accélérée ou avec ces moments de stagnation. Personnellement, je crois que tout être humain possède la qualité de la persévérance. Toutefois, savoir l’appliquer n’est pas donné à tout le monde, principalement lorsque se pointe l’adversité et les défis de la vie quotidienne.

Quant à moi, mon côté passionné, ma soif d’évoluer et mon désir de développer mes qualités et mes forces pour progresser sur le plan personnel, font continuellement naître de nouvelles ambitions. À plusieurs reprises, j’ai su faire preuve de ténacité et de persévérance pour m’accomplir personnellement, me surpasser professionnellement, réaliser certains rêves, combler un désir intense, ou encore pour affronter les situations plus difficiles de la vie. D’emblée, ma volonté de persévérer est réelle et authentique. Pourtant, à d’autres occasions, mes actions ne sont pas du tout en harmonie avec mes intentions. Dans ces cas, mes projets sont interrompus pour une période indéterminée ou finissent par avorter.

Le temps, les expériences et les nombreuses réflexions autocritiques, m’ont fait prendre conscience que mon rapport avec la persévérance pouvait être éphémère et que je me retrouvais fréquemment dans la phase d’inactivité. D’ailleurs, mon amour-propre en a pris un coup, le jour où j’ai réalisé que j’avais régulièrement abandonné des projets qui me tenaient à cœur, spécialement quand ma démarche exigeait un effort supplémentaire ou me demandait un niveau d’engagement supérieur à ce que j’étais en mesure de donner à ce moment précis de ma vie. Heureusement, cette prise de conscience m’a amené à percevoir la notion de persévérance autrement. Je sais maintenant que cette pause à mi-chemin de la réalisation d’un projet ne représente pas nécessairement un échec. Je la vois plutôt comme un temps essentiel pour faire le bilan de mes réalisations, me recentrer sur mon objectif initial et repartir en force au moment opportun. Aussi, mon for intérieur sait que je suis maîtresse de mon destin et que j’ai l’entière responsabilité de l’attitude adoptée et des actions posées pour arriver du point A au point B.

Cultiver sa persévérance demande beaucoup de discipline et un niveau d’engagement personnel important. Pour persévérer, il faut aussi être déterminé à atteindre les objectifs qu’on s’est fixés, posséder un état d’esprit confiant, et faire preuve de patiente et d’optimisme. Désormais, je me fais la promesse de toujours être honnête avec moi-même et d’accepter l’état d’âme dans lequel je me trouve tout au long de mon parcours vers l’atteinte de mes objectifs. Enfin, je suis convaincu que j’ai tout à gagner si je respecter mon rythme, tout en y mettant le temps et les efforts nécessaires pour arriver à l’aboutissement de mes ambitions.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s